Le Ministre reprend à son compte les arguments qui ont été assénés par le Préfet et les Elus locaux tout au long du processus de reconversion pour tenter de justifier la création d'un deuxième aéroport toulousain sur le site de Francazal.

Il rejette la demande de débat public, estimant que la concertation a eu lieu, et affirme que la crainte d'un allongement de la piste - suscitée par une fuite relayée par la Dépêche du Midi - est infondée. [Voir l'article de la Dépêche du Midi]

Ces réponses ne nous satisfont pas : en fait de concertation, il y a eu au mieux de l'information a posteriori et beaucoup de désinformation ; quant à l'impossibilité technique et réglementaire d'allonger la piste, nous n'en croyons rien !

Lire la suite