L'avionneur transfère une partie de ses activités à Francazal, dont la maintenance des avions.
Une opération qui ne crée pas d'emplois mais en déplace quelques-uns dans Toulouse Métropole.

Une mauvaise nouvelle pour les riverains de l'aéroport, car elle constitue un nouvel obstacle à la cessation de l'activité aéroportuaire.

Lire la suite