Elysee.jpg

Lors de l'élection présidentielle, nous avons questionné les candidats pour connaître leur position sur la reconversion de Francazal, tant au niveau de la méthode - absence de débat public - que des projets retenus - création d'un deuxième aéroport au sein du Grand Toulouse - ou envisagés - implantation de studios de cinéma.

Le candidat François Hollande nous avait répondu et concluait sa lettre ainsi : « La reconversion de la base aérienne de Francazal fera l'objet d'un examen attentif, en concertation avec les parties prenantes et en tenant compte des exigences environnementales et du souci légitime des habitants de voir préservé leur cadre de vie ».

Quelques mois après son élection, nous avons demandé au Président de la République de tenir les engagements du candidat. Dans la lettre que nous lui avons adressée le 6 septembre 2012, nous avons attiré son attention sur l'urgence d'examiner la pertinence du maintien de l'aéroport de Francazal, décidé sans évaluation contradictoire. [Lire la lettre]

Le Président nous a fait répondre qu'il transmettait nos observations aux ministres concernés afin qu'ils nous informent directement de la suite qui pourrait être donnée à notre intervention.

alt : Pour voir le document, cliquez sur « Zoom »
Si vous ne pouvez pas lire ce document