On constate que beaucoup de personnes ne sont pas encore au corant de ce qui se trame à Francazal.
Il faut persévérer dans la diffusion de l'information.