Le vrombissement des moteurs à longueur de journée sur la piste de Francazal, les vols à basse altitude dans le secteur ouest de la métropole, au-dessus des habitations et des lieux publics tels que les collèges et les écoles, ça suffit : la population est excédée !

Les environs de Francazal ne doivent pas devenir le terrain d'entraînement des armées de l'Europe entière.

Le Collectif Francazal demande instamment aux autorités compétentes d'interdire ce type d'activité à Francazal.

Lire la suite