La Dépêche du Midi le 25/06/2011

Consternant.

Lorsque nous avions rencontré M. Cohen, le 28 novembre 2009, il n'avait pas pris de position sur la reconversion de Francazal, il n'était pas opposé a priori au maintien de la piste pour les besoins d'entreprises de maintenance aéronautique, mais  il nous avait assuré qu'il s'opposerait à l'installation d'un 2ème aéroport à Francazal [Lire le compte-rendu].

Il est resté silencieux depuis. Mais aujourd'hui il soutient que l'aéroport de Toulouse-Francazal est indispensable pour soulager Toulouse-Blagnac et conditionne son soutien au projet "Hollywood-sur-Garonne" au maintien de la solution aéroportuaire.

Nous l'invitons instamment à entendre ses concitoyens qui signent massivement une pétition demandant un moratoire sur le déploiement de l'aéroport de Toulouse-Francazal, le temps d'étudier le projet alternatif que présente l'industrie cinématographique.

Lire la suite