Une société est installée sur le site.
Une société est installée
sur le site.
f . scheiber / 20 minutes

Le collectif Francazal dénonce l'arrivée d'une école de pilotage sur l'ancienne base aérienne. Les riverains estiment aussi que le nombre de sociétés qui devait s'implanter sur le site est loin du nombre annoncé au début du projet de reconversion. « L'implantation de cette école de pilotage est en infraction avec le règlement en vigueur qui interdit les vols d'entraînement de l'aviation légère et sportive, s'insurge Bernard Gineste, le président du collectif Francazal. Quant aux 1 600 emplois directs qui devaient être créés sur la base, nous en sommes loin puisqu'aujourd'hui, une seule société subsiste, délocalisée de Bretagne ».
Philippe Guérin, le maire de Cugnaux, réfute tout projet d'implantation de cette entreprise. « Cette école de pilotage n'a déposé aucun dossier auprès des services de l'Etat », précise-t-il. La préfecture de la Haute-Garonne assure que cette société installera « uniquement des bureaux sur la base pour des sessions de formation mais que les vols d'entraînement auront lieu sur un autre site ».