Le vendredi 28 octobre, vers 21 h 30, [monsieur N.], qui pilote un petit bimoteur, [...], connaît une difficulté à l'atterrissage. Il communique par radio à la tour de contrôle de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Une minute après, son avion s'écrase sur le tarmac, après s'être apparemment couché sur le côté.

L'article peut être consulté dans son intégralité sur le site de La Dépêche du Midi [lien vers l'article].