La position des candidats à la présidence de Région

Dans la revue Objectif News Toulouse de mars-avril 2010, ils répondent à la question :

Quel projet pour remplacer la base militaire de Francazal à Toulouse ?


Brigitte Barèges :

C’est un débat de Toulousains. Il faut une débat de tous les décideurs et une concertation large.

Arnaud Lafon :

A notre connaissance deux projets sont en concurrence : un aéroport civil et un projet d’écoquartier. Nous ne voulons pas d’un aéroport en zone urbanisée et souhaitons la création d’un quartier associé à un pôle de recherche applicative et un incubateur d’entreprises.

Martin Malvy :

Nous étudierons les propositions du Grand Toulouse mais au préalable l’Etat, propriétaire des terrains et des installations, doit dire ce qu’il compte en  faire.

Gérard Onesta :

Pourquoi ne pas créer un éco-quartier, une zone mixte d’éco-tech et de maraîchage de proximité pour nourrir les écoles ou un programme culturel et environnemental ?

4 commentaires “La position des candidats à la présidence de Région”

  1. Bonsoir,

    Cela n’engage que moi, mais je suis assez en colère concernant votre mouvement. Le site de Francazal a une histoire et il serait totalement déplacé de construire comme un éco quartier. Il faut arrêter de ramener du monde vers Francazal, les routes ne sont absolument pas prévue pour, revenez donc sur terre !!!

    Je suis donc pour la création d’un aéroport civil, d’autant plus que des emplois pourraient être crées dont le mien. Et rappelons que Toulouse est une terre d’aviation, ne l’oublions pas ! Arrêtons de bloquer tous les projets comme le français moyen.
    Bonne soirée

  2. Hey John,

    Pour garder les pieds sur terre, il n’y a pas besoin d’avions  😉

    Plus sérieusement, du boulot, mais diversifié, c’est bien ce que nous appelons de nos vœux.

  3. Bonjour John
    Comme j’ai vu sur la Dépêche plusieurs fois des commentaires de lecteurs anonymes qui étaient des copier-coller de phrases d’hommes politiques, j’ai toujours l’impression que ce sont en fait des militants de partis politiques favorables à Francazal ou leur propres chefs (MM Guérin ou Aubin par exemple) qui sont les vrais auteurs de ce genre de commentaire, en se faisant passer pour des citoyens lambda, dont on ne voit pas trop quel bénéfice ils tireraient d’un aéroport au-dessus ou pas loin de leur maison. Seule une entreprise peut avoir intérêt à l’installation d’un aéroport à proximité de Toulouse. De plus, je ne savais pas qu’on pouvait trouver, en tant que citoyen et particulier, que l’idée d’un éco-quartier est en elle-même mauvaise. Mais je peux me tromper ! C’est pourquoi, je serais vraiment très heureux d’en savoir plus sur vous, vos qualifications et la nature de cet emploi dont vous pensez qu’il pourrait être créé grâce à un aéroport plus qu’à un autre type de reconversion pour Francazal. Pouvez-vous nous indiquer dans quel branche vous travaillez ?

  4. Désenclaver la surcharge Blagnac oui mais pas n’importe ou et surtout pas au milieu des habitations !

    Du boulot oui mais les créations d’emplois aériens ne sont pas liés à une implantation sur Francazal.
    N’oublions pas qu’il existe de nombreux département aux portes de toulouse sinistré par l’emploi avec peu d’habitant au m² qui pourrait accueillir cet aéroport.

    Et si l’on peut déplacer ce type d’industrie et créer des emplois là où on en a le plus besoin, on a toujours du mal à répondre à la demande de logement.
    Aussi la création de logements me semble la plus appropriés !

    non à la pollution sonore ! c’est un droit que nous avons tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *