Cugnaux. Emotion: «Les Ailes du sourire» ont pris leur envol à Francazal

Nous avions observé cet avion, comme nous en observons beaucoup qui font mouvement sur Francazal. C’était le 26 mars 2010 (L’article oublie de le mentionner).

Un des deux ATR que nous avons vus ce jour-là était un avion de la compagnie indonésienne Wings Air.

Mais quel est donc le statut de la piste de Francazal ? Certes, ce n’est plus une base militaire. Mais le terrain appartient toujours à l’Armée. A notre connaissance, Francazal n’est pas un aéroport « ouvert à la circulation publique », a fortiori pour accueillir des avions étrangers…

Publié le 06/04/2010 03:48 | LaDepeche.fr

Un souvenir certainement inaltérable pour les participants.

Un souvenir certainement inaltérable pour les participants.

Le soleil était au rendez-vous au-dessus de la plateforme de Francazal pour le plus grand plaisir des 70 enfants et adultes handicapés, venus prendre place à bord d’un ATR 72-500 mis gracieusement à disposition par ATR dans le cadre des « Ailes du sourire ». Cette opération, organisée par les bénévoles de la délégation Midi-Pyrénées d’Aviation sans Frontières, en collaboration avec ATR, permet depuis plusieurs années d’offrir à des enfants souffrant de handicaps, des baptêmes de l’air. Cette année, le colonel Denis Le Meur, commandant le DA101, avait mis à disposition des « Ailes du sourire » les installations de Francazal.

Il était donc 10 heures quand, sur le tarmac du Détachement air 101, 25 adolescents de l’IME « Les Troeïnes », 15 adultes du foyer « Marie-Louise » et leurs accompagnants médicaux embarquèrent pour un vol d’une heure au-dessus des Pyrénées.

Des personnels bénévoles d’ATR et d’« Aviation sans Frontières » étaient présents.

L’après-midi, des enfants de l’ITEP « Les Quatre Vents », de l’hôpital « Jarrige » et du CMP de Colomiers découvrirent les joies d’un premier voyage à bord de l’ATR 72-500.

A la descente de l’avion, envolés les signes d’angoisse qu’on pouvait lire sur quelques visages à l’embarquement, laissant place à de larges sourires émerveillés.

« On a vu de la neige sur les montagnes ! » racontait un enfant. « De là-haut, les voitures ressemblaient à des petits points noirs », s’exclamait son camarade. Après un goûter pris dans l’un des hangars, les jeunes reçurent avec fierté, des mains d’Alain Brodin, délégué régional d’« Aviation sans Frontières », leur certificat de baptême de l’air. Quelques présents de l’armée de l’air et d’ATR leur furent remis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *