Il n’est pire sourd…

Le refus d’entendre les conclusions des rapports sur les conséquences des nuisances aériennes pourrait nuire gravement à la santé publique.
Dans un communiqué de 29/06/2018, l’UFCNA demande à la ministre de présenter un rapport de l’ADEME et une étude de l’IFSTTAR aux Assises du transports aérien, au risque de déplaire aux lobbies qui voient d’un mauvais œil leur propagande contredite par des études scientifiques indépendantes.

Communiqué Assises ADEME DEBATS 29 juin 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *